Crée ton écovillage, avec un taux de réussite de 100%!

Après les billets précédents sur l’état des lieux de notre démarche sur les écovillages et sur l’écovillage radical, je me suis penché sur la question de comment arriver à monter un projet d’écovillage. Et là, les statistiques n’étaient pas favorables. En fait, selon plusieurs sources:

En général, 90% (certains disent 95%, des autres même 99%) des projets d’écovillage échouent.

P1110237

Cela confirme ce que j’ai vu. Lors que j’ai paticipé à des réunions sur les écovillages, on discutait beaucoup, on se prenait beaucoup la tête, mais les projets n’avançaient pas. Et après un moment, les gens en avaient assez de tourner en rond, et il quittaient le groupe pour aller tourner en rond dans un autre groupe.

Entre temps, et en faisant très peu de réunions et en suivant la démarche de l’écovillage dispersé, j’ai mis en pratique les 7 points de mon projet d’écovillage radical.

  1. J’ai participé à la création de la coopérative « La Ville Nouvelle« , basée sur les principes du Distributisme et de la Coopérative Intégrale (mais nous payons tous nos impôts!). Aujourd’hui, La Ville Nouvelle emploie 5 personnes.
  2. J’ai ma famille, qui est tout sauf traditionnelle, et je connais plein d’autres familles atypiques dans la région.
  3. J’ai pas mal de liens de solidarité autour de moi. Famille, amis, connaissances…
  4. J’ai un but dans la vie, et je passe mes journées à le concrétiser.
  5. Je connais pas mal de lieux et associations naturistes, et j’ai des projets en cours pour des nouveaux lieux et événements où on puisse être nu.
  6. j’ai construit les premières constructions traditionnelles et à taille humaine, et je me prépare à en construire des autres.
  7. J’ai déménagé entre la ville et la campagne, et je vis une vie plutôt nomade et sans voiture.
1024px-arcosanti_apse
(source image)

Et aujourd’hui je souhaite partager avec vous le parcours qui m’a permis de vivre une vie selon mes buts, et entouré par une communauté qui me soutient et qui partage mes valeurs.

Donc je lance mon programme d’accompagnement aux porteurs de projet:

Crée ton écovillage, avec 100% de réussite!

Le programme se base sur 3 points:

1 – L’écovillage est un lieu à notre image

Dans la vie de tous les jours, nous sommes obligés de porter un masque: au travail il faut se conformer à l’image de l’entreprise, pendant les loisirs il faut se conformer aux attentes de notre entourage, et rarement nous pouvons être nous-mêmes.

De plus, dans la vie de tous les jours, nous sommes obligés d’aller vite, toujours plus vite, et le désir de tout quitter pour aller vers un rythme plus calme et plus humain se fait de plus en plus fort.

L’écovillage, avec sa promesse d’une vie plus calme et plus adaptée à nos besoin, est un rêve séduisant!

Encore, il faut savoir qu’est-ce c’est notre rêve.

  • Voulons-nous un écovillage en plaine ou en montagne? Dans une plaine pluvieuse ou dans une vallée ensoleillée?
  • Et un écovillage pour qui? Des jeunes, des personnes âgées, des personnes seules, des familles?
  • Et quel type de vie méneront les habitants de l’écovillage? Quel type de gens, de style de vie, de croyances?
  • (la liste des questions peut encore continuer longtemps…)

Dans ce point, nous examinerons les différentes questions, et nous les traduirons en un programme cohérent, qui servira comme manifeste de l’écovillage.

2 – L’écovillage est un parcours qui commence de manière individuelle, pour ensuite devenir un parcours collectif. 

Beaucoup d’écovillages commencent par un collectif: des personnes aux idées plus ou moins similaires, qui se mettent ensemble pour concevoir un projet. Ils commencent à faire des réunions, et au fur et à mesure qu’ils avancent, ils découvrent que leurs idées ne sont pas si similaires que ça.

C’est à ce moment que le projet entre en crise: on multiplie les réunions qui mènent à rien, on accumule les frustrations, jusquà que les gens se démotivent et le projet se perd.

Plutôt que partir de suite avec un collectif, mieux vaut partir de manière individuelle: commencer tout seul à définir les caractéristiques du projet et ouvrir aux autres uniqunement une fois que le projet a pris forme et qu’il est défini dans ses points fondamentaux.

Dans ce point nous élaborerons une stratégie pour passer de l’individuel au collectif, de manière facile et indolore. 

3 – L’écovillage est un parcours intérieur, qui seulement dans un deuxième temps se traduit dans la pierre. 

Nous avons entendu parler des écovillages, nous avons envie de changer de vie, nous quittons tout du jour au lendemain pour partir dans un écolieu… et nous revenons rapidement à la case départ, deçus de notre expérience.

Partir dans un écovillage sans avoir fait au préalable un travail sur soi se traduit souvent par un échec: notre envie est là, notre besoin de changer est fort, mais notre mentalité reste une mentalité de citadins, avec les blocages et les attentes de quelqu’un qui est habitué à vivre en ville.

Et notre mentalité de citadins, dans un environnement différent de celui de la ville, ne sert plus a grand chose. Il est donc nécessaire d’acquérir une nouvelle mentalité, plus adaptée à la vie collective: rédéfinir notre rapport au travail et à l’argent, apprendre une nouvelle forme de relation, basée moins sur l’argent et davantage sur la solidarité, se donner la liberté d’expérimenter…

Dans ce point, nous apprendrons à acquérir une mentalité adaptée à notre projet d’écovillage. 

 


Après ces trois premiers points, nous affronterons toutes les questions, théoriques et pratiques, qui vous permettront de mettre en pratique votre projet d’écovillage, avec un taux de réussite proche de 100%.

Ce programme d’accompagnement vous intéresse? Vous aimeriez en savoir davantage? Contactez-nous au 079 525 71 35!

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s