Qui est-ce qui achète une Tiny House?

Ça fait désormais trois ans que nous construisons des Tiny House. En ces trois ans nous avons discuté avec beaucoup de gens, connaître une communauté très intéressante, et nous avons appris beaucoup de choses sur ce type d’habitat.

petite maison
(source image)

Et après trois ans, nous pouvons esquisser des profils type des acheteurs de Tiny House.

retraités
(source image)

1) Les Seniors.

Les seniors (personnes de plus de 50 ans) sont, de loin, les principaux acheteurs de Tiny House.

En général, il s’agit de personnes qui ont acheté une villa il y a 20-30 ans, et qui maintenant se retrouvent avec une maison qui ne leur correspond pas trop:

  • Les enfants sont déjà grands, et ils ont souvent quitté la maison. Il y a plein d’espace qui n’est pas utilisé.
  • Le mariage (s’il y en a eu un) est souvent dans sa phase finale, s’il n’est pas déjà terminé.
  • La retraite s’approche, et les revenus sont appelés à diminuer.
  • La mobilité commence à décliner, et on commence à avoir le besoin d’avoir un appartement de plein pied.

Et nonobstant ces points, ils veulent continuer à habiter là où ils ont passé toute leur vie.

La solution: construire une Tiny House dans le jardin de leur maison, et destiner la maison principale à un autre usage (location ou cession à un membre de la famille).

1024px-Young_Teenagers_Playing_Guitar_Band_of_Youth
(source image)

2) Les parents de jeunes adultes.

Une fois que leurs enfants sont devenus des jeunes adultes, les parents cherchent un moyen pour les aider à sortir de la maison familiale et à leurs apprendre à vivre tous seuls. Et une Tiny House, posée dans le jardin de la maison familiale, est souvent la solution idéale:

  • c’est un espace séparé de la maison familiale, mais qui reste assez proche des parents.
  • le fait que ça soit un espace indépendant permet aux jeunes adultes de se responsabiliser par rapport à la gestion d’un appartement: faire les courses, faire le ménage, cuisiner…
  • la proximité de la maison familiale permet d’avoir un appui en cas de besoin: le jeune adulte peut aller manger chez les parents de temps à autre. Et s’il y a quelques soucis, les parents sont toujours à proximité.
famille avec enfant en route
(source image)

3) Les familles avec trois enfants.

La plupart des maisons sont dessinées pour des familles avec deux enfants. Et, quand un troisième enfant arrive, la famille se retrouve à l’étroit. La solution: construire une Tiny House, et agrandir de cette manière la maison familiale.

Différemment des deux maisons précédentes, dans ce cas, la Tiny House sera directement reliée à la maison principale, et constituera une extension de cette dernière.

Et une fois que les enfants seront devenus des jeunes adultes, on pourra toujours séparer la Tiny House de la maison principale, et revenir au cas numéro 2.


Après avoir vu quels sont les clients principaux, allons voir qui sont les non-clients: des personnes qui s’intéressent aux Tiny House, mais qui finissent presque toujours pour trouver une autre solution.

  • Les indépendants qui veulent construire leur atelier. Monter une entreprise est une aventure risquée, et y rajouter aussi la dépense en temps et en argent nécessaire pour construire une Tiny House risque de rendre cette aventure encore plus risquée. Finalement, mieux vaut louer un bureau en ville, ou une place dans un espace de coworking.
  • Les couples en vue de séparation. L’idée de vivre à côté de son ancien compagnon, et de garder un espace pour soi tout en gardant des moments de vie en commun est séduisante, mais dans la pratique elle se concrétise très rarement. Avant de concrétiser le projet, les deux époux ont trouvés chacun son bonheur ailleurs, et n’ont plus besoin de la Tiny House.
  • Les gens qui veulent sortir du système. Ils sont souvent les plus assidus défenseurs de ce mode de vie. Ils sont les plus assidus sur les forums, ils connaissent par cœur toutes les lois, tous les fabricants, toutes les astuces pour gagner de la place à gauche et à droite… Hélas, ils n’arrivent jamais passer à l’acte et à construire la maison de leur rêves. La raison de cet échec est que construire une maison, même toute petite, est tout sauf que un acte anti-système: il faut acheter un terrain, étudier les règlements, faire un projet, discuter avec la mairie, demander une autorisation de construire, demander des raccordements pour l’eau, l’électricité et le téléphone, se lancer dans un chantier. Pour sortir du système, mieux vaut faire autre chose: aller dans une région périphérique, trouver une maison à petit prix, monter une activité artisanale, rester mobile et flexible.

Vous voulez construire une Tiny House? Contactez-nous! 

Publicités

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s